TEST. Nike Cortez Stranger Things : une mania bien maitrisée

Véritable phénomène ancré en l’espace de 3 ans dans la pop culture, Stranger Things est arrivé avec une saison 3 bien vénère et flopée de collaborations inattendues. Si H&M et Levi’s ont dévoilé des collections textiles, Nike a développé toute la panoplie de sport du lycée d’Hawkins. Survet’, Sweatshirt, casquette… Le géant de Beaverton s’est fait plaisir. Niveau sneakers, six paires ont été revisitées aux couleurs de la ville d’Indiana, et nos yeux se sont dirigés vers les mythiques Cortez.

Un package qui fait du bien


On pouvait s’attendre à recevoir sa paire dans une classique boite rouge. Eh bien, Nike ne s’est pas foutu de notre gueule. Une petite boite verte bien propre, en carton de très bonne facture. Une fois le couvercle ouvert, le papier de protection régale en reproduisant une édition du Hawkins Post. Derrière le papier, la fameuse paire, mais pas que ! Des pins fait spécialement pour la collab’. Un pack complet vraiment bien foutu, que l’on aimerait retrouver plus souvent.


Le rétro en vogue


Pour cette collaboration Stranger Things, Nike s’est logiquement arrêté sur des modèles retro. Deux cortez, deux tailwinds 79, une blazer et une tailwind X Bait à venir, version Upside Down.
Inutile donc de présenter la Cortez dans son ensemble. Niveau confort, rien de change, même si le sizing devient vraiment problématique ces derniers temps chez Nike. On suggère de prendre +0,5 par rapport à sa taille initiale pour être vraiment à l’aise. Pour le look, on retrouve un cuir blanc crème de bonne facture, qui vieillit assez bien avec le temps. Le swoosh vert est de son côté, doté d’un contour argenté réfléchissant à la lumière.

Des détails discrets


Pour rappeler la série, Nike a décidé de la jouer fine. Le logo « Stranger Things » est placé sur la languette, juste sous le swoosh. Le logo du lycée est de son côté idéalement cousu sur le heelcap. On remarquera une différence par rapport aux cortez habituelles : on ne retrouve pas le logo classique à l’arrière du collar, c’est à dire le NIKE en lettres capitales, mais le logo de 78, disposant de la virgule.