Raffle: comment réagir face au L ?

Les sorties de paires ultra attendues font toujours leur lot de déçus. Les stocks limités ne peuvent satisfaire tous les amoureux de sneakers, qui devront passer par le resell. Au fil des raffle, un terme s’est installé, signifiant que l’on ne fait pas partie des heureux gagnants: le L. Abréviation de « lose » en anglais, le L frustre, déçoit. A contrario, quand on gagne une paire, c’est un W, pour « Win ». Malheureusement, le L arrive bien plus fréquemment… et les dernières raffles des magnifiques Jordan 1 « Cactus Jack » et des Nike x Sacai LDV Waffle n’ont pas dérogé à la règle. Pour tous les déçus, les chats noirs et les Bac +5 L, quelques méthodes ont fait leur preuve pour ravaler rapidement sa frustration.

Éviter de se consoler avec une autre paire

Nike Sacai, un L encore tout frais.

On le sait, le L est douloureux. La frustration est parfois telle que certains jettent leur dévolu sur une autre paire. Généralement vous n’en voulez même pas, il s’agit juste d’une maigre compensation. La paire est claquée, un billet a encore été dépensé dans le vent et l’aigreur n’en est que plus forte. Prenez plutôt votre mal en patience, et attendez de trouver une paire que vous désirez vraiment.

Relativiser en se disant qu’on a économisé son argent

Ce L est encore douloureux.

 

En vérité, si on se tapait un W a chaque raffle, beaucoup n’auraient pas les moyens d’assumer toutes ces dépenses. Les raffles de fin de mois sont certainement les pires, où on espère gagner la paire, mais au fond de nous, un soulagement se produit quand le L surgit. Bref, relativisez, dites-vous que vous venez de sauver au minimum 120 balles, et évitez de vous mettre financièrement dans le dur pour des sneakers.

Couper avec Instagram et les comptes sneakers pendant quelques jours

L comme Larmes

Quoi de mieux que de poster sa paire gagnée en raffle sur les réseaux pour un amoureux des sneakers ? Forcément, pendant plusieurs jours, photos et stories vont inonder votre fil Instagram, et pour ceux qui se sont mangé un L, c’est un véritable supplice. Or, pour éviter de craquer au resell et débloquer son PEL,  lâchez les réseaux pendant quelques temps, histoire de ravaler votre frustration, et que la hype autour de la paire en question s’essouffle petit à petit.

Tenter sa chance au Resell

Depuis deux ans, tu fais du mal à tellement de gens Travi$

Quand on se mange un L, le pire est certainement de savoir qu’il va falloir donner un rein pour espérer récupérer la paire. De 150 euros au retail, le prix peut être multiplié jusqu’à 20 fois de son prix initial au resell. Alors dépenser 800 euros pour la AJ1 Travi$ Scott, alors qu’on aurait pu la décrocher pour 190 balles, forcément, ça fout les boules. Mais parfois, la côte de certaines paires baisse au fil du temps, ou ne décolle simplement pas. Il est donc possible de récupérer la paire pour 50 euros de plus, il faut juste se montrer un peu patient. 

Trouver une alternative

Les L c’est de l’eau

Sur certaines paires, le colorway fait toute la différence, rendant la paire ultra demandée et provocant une multitude de petits L. Pour compenser, pourquoi ne pas reproduire une de ses paires tant convoitée ou créer un modèle complètement unique ? De nombreux shops ainsi que de nombreux talents aux quatre coins de la France réalisent ce genre de projet, et les résultats sont bluffants.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *