Nike On Air : Test Air Max 97 London « Summer of Love » et « Neon Seoul »

Le 13 avril dernier, Nike a enfin sorti les paires réalisées à l'occasion du programme Nike On Air. On y retrouve la Vapormax Plus Paris de Lou Matheron, la Air Max 97 Shanghai Kaléidoscope,  la Air Max 98 New York La Mezcla, la Air Max 1 Tokyo Maze, finalement sortie le 19 avril et les Air Max 97 London "Summer of Love" et Neon Seoul. Kutsuya a cop ces deux dernières et leur a fait prendre un peu l'air pour vous offrir un double test.

Deux hommages différents à leur ville


Imaginée par le jeune Shin Gwang, la Air Max 97 Néon Seoul rend hommage à la capitale coréenne de manière relativement sobre. La paire se retrouve habillée d’une base en cuir mate noir, d’un swoosh oversize, de lacets ronds réfléchissants, d’une languette satinée avec marqué « Séoul » à la place du branding, de tissu gris et d’ondulations en plastique bleu et rouge pour rappeler les enseignes lumineuses de la ville. Une paire relativement intemporelle, représentant la ville via les couleurs du drapeau.



De l’autre côté, l’idée est un peu plus travaillée. En effet, la Air Max 97 « Summer of Love », designée par Jasmine LaSode, représente son été londonien. Une période de l’année colorée, c’est pourquoi la paire dispose de nombreuses couleurs avec du jaune, du vert, du bleu, du orange, des dégradés, ainsi que des inscriptions. Sur une des bandes du upper, on retrouve plusieurs fois « 97P » hommage aux Corner Shop, ces épiceries ouvertes tard le soir pour se ravitailler en boisson et nourriture, et continuer de profiter de l’extérieur. Ainsi que « Good Chat » sur la languette arrière, qui n’est autre que le surnom que lui a donné sa petite amie. On notera aussi du cuir gaufré, offrant un jeu de texture intéressant.

Déception des matériaux contre bonne surprise


D’un côté, la Air Max 97 Néon Séoul était certainement l’une des paires les plus attendues du concours, quand la « Summer of Love » laissait le public partagé entre incompréhension et surplus de couleurs. Et bien… la tendance s’est légèrement inversée.



Une fois en main, la Séoul présente des finitions très douteuses, avec la présence de nombreuses traces de colle, de matériaux en plastique et un swoosh intérieur brodé de manière hâtive. Alors qu’aucun de ces défauts ne se présente sur la « Summer Of Love ». Le colorway s’avère finalement estival, et les matériaux mettent en avant une paire travaillée et parfaite pour l’été.


Le confort d'une Air Max 97 classique


On ne va pas la faire très longue pour le confort. Seul l’extérieur et les coloris ont été travaillés pour ces paires, contrairement par exemple à la Vapormax Plus Paris, qui est un modèle hybride, et dont le port et le sizing s’avèrent complètement uniques. C’est pourquoi aucune surprise n’est à noter pour la Séoul et la London. On reprochera tout de même une pliure très vite marquée sur la Séoul.